Le site de généalogie de Catherine et Michel Meste



                                                          


de BOIS-YVON

Catherine Meste-Nerzic

 

Dans ce qui suit, Catherine Meste-Nerzic est le Sosa n° 1 (de cujus).        

 
Bois-Yvon est le nom d’une petite bourgade (103 habitants aujourd’hui) proche de Villedieu-les-Poêles dans l’Avranchin (Cotentin).

On trouve dans La Noblesse du Mortaisis (1) : « Les seigneurs de ce nom servaient l’Etat dans le 11ème siècle. Jean de Bois-Yvon, un des bannerets Normands à la croisade de 1096, brisait d’une bande de gueules. En 1368 sous Charles V, du temps de Du Guesclin, Jean de Bois-Yvon est nommé capitaine de Vire quand la ville est attaquée par une des bandes armées anglaises qui sévissent en cette époque ».

Dans le Nobiliaire de Normandie (2), on trouve : «  L’armorial de Normandie publié par l’abbé de Maneval  dit : Messire de Bois-Yvon palé d’argent et d’azur de 6 pièces à la bande de gueules ; parmi les nobles reconnus par Montfault * dans l’élection d’Avranches, on trouve Colin et Guillaume de Bois-Yvon. Ce sont là les anciens » la noblesse féodale.

Mais la terre est passée en d’autres mains. Dès 1304, on trouve un contrat d’échange entre Martin Moulin et Thomas de Bois-Yvon, le 4ème lundi après la saint Denis. Le 19.12.1412, c’est Pierre Gautier qui est seigneur de Bois-Yvon.

Les nouveaux de Bois-Yvon, alias Jallot (1)

« Dans une charte du 10.9.1471, Jean Jallot, sieur de Fonternemont, et ses enfants et à naître sont anoblis et jouiront des privilèges de la noblesse ; il y eut aussi changement de nom de Jallot en Bois-Yvon. Ce sont ces nommés Jallot qui ont donné commencement à la nouvelle race de Bois-Yvon ». Il s’agit de la noblesse inféodée, on parle de francs-fiefs.Bois-Yvon Jallot

L’une des  branches des Bois-Yvon qui en fut issue s’éteint en 1629(et non en 1729 comme il est écrit dans l’article de Wikipedia). Georges de Bois-Yvon, qui disputait l’héritage d’une demoiselle de Laubières à son frère Louis Leonor, fut assassiné par lui ; Louis Leonor fut décapité (3),(6).

« Mes » Bois-Yvon de  Pontorson.

Esclarmonde de Bois-Yvon fut marraine le 6.3.1563 (4), à Pontorson, de Michel Biolin, fils de Barnabé, sieur de la Tête Noire (Sosa 8066), et de dlle Julienne de Bois-Yvon (Sosa 8067), mes ancêtres.

Je n’ai pas encore trouvé les liens entre mes Sosa et les membres de la famille de BOIS-YVON habitant à Pontorson et à Moidrey, qui sont :

- Pierre de Bois-Yvon né le 21.12.1579 à Pontorson (4), fils de écuyer Jacques de Bois-Yvon et de Beatrix Guischard, mariés le 8.7.1574 à Pontorson (4). Jacques meurt le 7.5.1609 à Pontorson (4).

- Jacques de Bois-Yvon, écuyer, sieur de la Fosse-de-Poilley, marié à Renée Tyson le 3.5.1639 à Moidrey (4), et Jacques son oncle reconnus nobles le 10.1.1635 à Avranches (2). L’époux de Renée Tyson meurt à Moidrey en 1660 (4).

 

 

 

Mes sources :

   (1) La noblesse du Mortaisis 1922 p 50/276 sur internet

   (2) Nobiliaire de Normandie vol.1 p.239/350 sur internet

   (3) Wikipedia

   (4) AD de la Manche

  (5) Mémoires de la Société d’Archéologie, Littérature, Sciences et Arts d’Avranches 1898 p126

( (6) Inventaire sommaire des Archives Départementales antérieures à 1790 : le Calvados, 1897 (archives de Geneanet p38/459)

 

*Raymond de Montfault, bourgeois de Rouen (très proche des Anglais), fut néanmoins chargé par Louis XI de la commission de réformation de la Noblesse en 1461(La recherche de Jean Guilloches, élu de Mortain en 1523, présentée par Alfred de Tesson, capitaine de frégate en retraite ) (5).

 

Auteur : Catherine Meste-Nerzic.      Pages réalisées avec Kompozer.