Le site de généalogie de Catherine et Michel Meste



François Nerzic, douze ans après



Il y a 12 ans (octobre 2007), j’avais pu mettre en évidence l’existence d’une fratrie à Bannalec : Messire Charles Nerzic, ses frères Vincent et René, leur sœur Catherine ( voir  http://genealogie.mestenerzic.fr/).

Nous avions pour cela « fouillé » les archives départementales du Finistère à Quimper et les archives municipales à Bannalec et Scaër, en y ayant trouvé des actes de décès, de mariage et de naissance instructifs. Le travail de Gérard Baudouin a été déterminant (http://histoiresdeserieb.free.fr/).


Au décès de Messire Charles en 1678, étaient présents son frère René et sa sœur Catherine. La même année au décès de René, Catherine était présente avec les gendres de René. En 1679 Claudine Nerzic, fille de feu René, se mariait avec le consentement de son oncle paternel, Vincent Nerzic.

Cette famille semblait être celle de mon ancêtre François Sosa 256 marié à Louise Le Beux car, lors des baptêmes de leurs enfants, les parrains et marraines sont Renée Morillon femme de Vincent, Vincent lui-même, Charles Sinquin mari de Catherine et Catherine elle-même, et même Sébastien Foulon, le second mari de Renée Morillon, après le décès de Vincent. Cependant, une grave lacune dans les actes de baptême et mariage nous a empêchés de trouver des preuves de cette parenté.

Je faisais alors l’hypothèse que François était le jeune frère de la fratrie.

Aujourd’hui (15.12.2019) j’ai enfin trouvé la preuve que François faisait partie de cette famille, mais qu’il était le neveu de Vincent, René, Charles et Catherine, et que cette fratrie comptait deux frère de plus, dont le père de François. C’est grâce encore une fois aux actes de séries B, aveux, actes de tutelles et décrets de mariage, pour les Juridictions de Quimperlé et de Quimerc’h dont dépendait la paroisse de Bannalec, que j’ai pu apprendre quels étaient les parents de François. Encore une fois, c’est grâce au travail bénévole de membres de geneanet (http://www.audelaec.org/29/ne.html ).

-Tout d’abord, le 20.3.1671 (AD29 9B379 pages 333/552) Marie Pezron, veuve de Julien Nerzic mort 6 jours avant, mère du mineur Vincent Nerzic 18 mois (né en septembre 1669, j’ai l’acte de baptême), demeurant à Trémeur Bras, demande à en être la tutrice. Sont présents et acceptent : Messire Charles Nerzic, frère du défunt, demeurant à Trémeur Bras, René Nerzic, frère du défunt demeurant à Kerianic, Charles Sinquin, comme époux de Catherine Nerzic, tante du mineur demeurant au Brunec ; ce sont des villages de la paroisse de Bannalec.

La fratrie est bien là, avec un membre de plus : Julien.

-Un deuxième élément, essentiel celui-là, le 28.5.1678 (AD29 9B380 page 276/360), concerne l’émancipation de François Nerzic 22 ans (donc né vers 1656) demeurant à Trémeur Bras, fils de défunt Michel Nerzic et Françoise Bannier. François demande qu’il lui soit permis de jouir des droits que lui donnerait sa majorité, après le décès de son tuteur, messire Charles Nerzic, aussi son oncle. Sont présents et donnent leur accord sa mère Françoise Bannier, et son second époux Yvon le Tahiron, ses oncles René et Vincent Nerzic, Charles Sinquin comme époux de Catherine Nerzic sa tante, Alain le Kerroué comme époux de Isabeau Nerzic sa parente.

Ainsi la fratrie s’accroit encore d’un frère : Michel, père de François mon Sosa.

-Un troisième élément d’importance est la mention de Trémeur Bras.  Comme dans toute recherche généalogique, j’ai découvert mon Sosa François Nerzic en recherchant pas à pas les ancêtres de mon père, de Scaër où il est né, jusqu’ à Bannalec.

a) Tout d’abord c’est à Trémeur Bras, dans la paroisse de Bannalec, que naissent les enfants de François, dont Henry Sosa 128.

b) Deuxièmement, on trouve l’aveu de Vincent Nerzic parmi les aveux recueillis dans la juridiction de Quimperlé pour la Réformation du Domaine Royal (AN P1700 page 141/522 https://www.geneanet.org/archives/registres/view/20819/141 )  : Le 19.3.1678 sont présents Vincent Nerzic, Charles Sinquin procureur pour sa femme Catherine Nerzic, Yvon le Guyader représentant les enfants mineurs de son mariage avec Marie Landrein, pour les biens qu’ils tiennent au village de Trémeur Bras et qu’ils possèdent prochement et roturièrement du Roy notre Syre sous son domaine de Quimperlé. Les dites choses arrivées aux dits Vincent et Catherine Nerzic par la succession de Guillaume Nerzic décédé puis les 20 ans environ, et auparavant possédées par Jan Nerzic père dudit Guillaume, mort depuis les 50 ou 60 ans et cy devant par Yvon Nerzic père dudit Jan ; et échues auxdits Michel, René et Jacob Le Guyader par la succession de leur mère Marie Landrein morte puis 5 ans, et ladite Marie Landrein par la succession de Françoise Nerzic sœur dudit Guillaume et décédée depuis les 40 ou 50 ans.

 c) Enfin, dans leurs livres, « Les noms de lieux et leur histoire de Quimperlé au port de Pont-Aven » ainsi que « Les noms de famille et leur histoire de Quimperlé au port de Pont Aven », Jean-Yves Plourin et Pierre Hollocou montrent que les Nerzic sont présents dans quatre villages de Bannalec et plus particulièrement Trémeur Bras.  On trouve dans les archives de Quimperlé et celles de l’abbaye de Saint Maurice de Carnoët : feu Guillaume décédé avant 1473 à Trémeur ; Guillaume Nerzic fils de Guillaume 1473 à Trémeur ; Alain Nerzic bourg de Baznalec 1483 ; Alain Nerzic 1583 Trémeur et aussi Yvon Nerzic Kerznscolan 1483 ; Guillaume Nerzic Quenquys Guenniou 1537 ; Yvon Nerzic 1540 Keruzou.

On y apprend aussi que le patronyme Nerzic vient du vieux breton : nerth, force, suivi du suffixe : ic. Pierre Hollocou est professeur d’Histoire et de Géographie, J.-Y. Plourin professeur de celtique à l’Université de Bretagne Occidentale à Brest.

Il est donc permis d’établir l’arbre d’ascendance de mon ancêtre François Nerzic, Sosa 256, né vers 1656 à Bannalec, marié à Louise le Beux avant 1684, décédé à Bannalec le 4.8.1712 à l’âge de 56 ans.


François Nerzic arbre ascendant



Les membres de ma famille Nerzic présents à Bannalec de 1630 à 1684 sont donc :

-Françoise Nerzic, décédée vers 1630 et sœur de Guillaume, tous deux étant mes ancêtres, enfants de Jan Nerzic Sosa 2048. Françoise épouse Yvon Landrein et a 4 enfants : Louise née en 1622 (épouse Louis Kersulec, ils sont mes Sosa 1532 et 1533, par l’implexe amenant à la mère de mon père, à Scaër). Une autre fille Marie Landrein, mariée à Yvon le Guyader, a quatre enfants : Louise née en 1622, Renée née en 1630 (j’ai leurs deux actes de naissance), Jeanne et Marie. Marie Landrein est une nièce de Guillaume Nerzic ; elle épouse Yvon Le Guyader déjà nommé dans l’aveu de Vincent et Catherine.

-J’ai trouvé 6 enfants de Guillaume Sosa 1024 décédé vers 1558 :

- Julien, époux de Marie Pezron mort en 1671, père de Vincent qui épouse en 1694 à Bannalec Janne Guichart

- Messire Charles Nerzic, mort en 1678

- René, père par un premier mariage de :

-Guillaume mort en 1676, époux de Henriette le Bras, père de Françoise née en 1674 ; outre la présence aux obsèques de ses père, oncles, cousins, beaux-frères, on découvre l’existence d’une sœur utérine  de Guillaume, Marguerite le Beux

-Renée, épouse en 1658 de François Even (décédé en 1690 après sa femme). Ils sont les parents de René Even 22 ans au décès de son père, Corentin 12 ans et Marguerite Even 18 ans, donc nés respectivement vers 1668,1678 et 1672.   

                        

Par son deuxième mariage en 1653 avec Marguerite Pascou (décédée en 1670) René est le père de trois autres enfants (lui-même décède en 1678) :

-Claude mariée en 1672 avec Jacob le Floch,

-Claudine mariée en 1679 avec Thomas Passereau,

-Louis, décédé en 1673.

- Maître Vincent Nerzic, avocat, marié en 1677 à Louise Renée Morillon, décède en 1690. Ils ont 6 enfants de 1678 à 1690.  

- Catherine Nerzic, mariée à Charles Sinquin, a 5 enfants après 1670

- Michel Nerzic Sosa 512, marié le 10.10.1650 à Françoise Bannier, mort avant 1670, père de :

-Catherine, qui se marie le 3.2.1670 à Bannalec avec Guillaume Le Tahiron, fils de Yves le Tahiron (remarié à Françoise Banier veuve de Michel Nerzic), en présence de ses oncles René et Julien Nerzic, son père Michel Nerzic étant décédé. Elle pourrait être née vers 1650

-François mon Sosa, 22 ans en 1678, donc né vers 1656. Les registres paroissiaux de Bannalec ont une lacune importante de 1632 à 1670. Je n’ai pas l’acte de mariage de François et Louise le Beux mais tous les actes de naissance de leurs 7 enfants, nés de 1684 à 1692. Leur aîné Henry est mon ancêtre, né en 1684 ; il a une sœur jumelle Catherine.

On peut penser que l’aîné de la fratrie est René Nerzic, dont la fille Renée se marie en 1658 ; viendraient ensuite Michel marié en 1650, peut-être Charles mort en 1678, Julien mort en 1671, puis Catherine dont les enfants naissent vers 1670 et enfin Vincent, marié en 1677 ; cet ordre de naissance est hypothétique.

 



 


Auteur : Catherine Meste-Nerzic.      Pages réalisées avec Kompozer.