Le site de généalogie de Catherine et Michel Meste


Les Meste de Lescar : des origines en Bigorre


Nos recherches généalogiques sur les ancêtres MESTE nous ont fait remonter jusqu’à l'acte de mariage, le 11 avril 1741 à Morlaàs, de Jean de Mestre (SOSA 128 de MM), dit dans cet acte « de la paroisse de Momas » (petite commune au nord du canton de Lescar), avec Thérèse de Nabos, de Maucor (Morlaàs).

L’absence d’archives à Momas ne nous permettait pas de confirmer cette origine, et nous ne pouvions non plus remonter.

Eglise de MorlaasToutefois, l’étude des notaires de Morlaàs nous a permis de trouver deux documents :

1)     Chez Maître Jean Dufaur aîné, une note de quittance, datée du 16 septembre 1741, de Jean de Mestre et Thérèse de Nabos, mariés, contre la Demoiselle de Jouet, épouse du sieur Isaac Dandreu, de Morlaàs. Dans cet acte, le père de Thérèse, Michel de Nabos, est mentionné.

2)     Chez ce même notaire, une autre quittance datée du  1er mai 1741, dans laquelle Jean de Mestre, époux de Thérèse de Nabos, nommé sous ce nom plusieurs fois dans le texte, est aussi appelé Jean du Mestre, puis Jean Dumestre, natif d’Aureilhan en Bigorre.

Ce qui nous a conduits aux archives municipales d’Aureilhan (commune des Hautes Pyrénées, jouxtant Tarbes), où nous avons constaté que :

La commune n’a conservé les registres de baptêmes - mariages - sépultures qu'à partir de 1743.

Il semble donc que plusieurs générations de Dumestre aient vu le jour à Aureilhan.

Ceci conforte l’information obtenue chez Maître Dufaur, et fait d’Aureilhan un élément important dans la suite des lieux de naissance des ascendants des Meste de Lescar.

--> Lorsque Jean Dumestre arrive de Bigorre, il y a déjà en Béarn (mais pas à Lescar) des Mestre et des  Meste. Le nom a donc tout naturellement été "béarnisé", pour en arriver à Meste (mot courant en Béarn : meste = maître). 

Une correspondance avec Nicolas de Salles de Hys nous a permis d'apprendre que ce dernier possédait une liste de documents concernant des Du Mestre, liés à ses ancêtres, datant de 1507 à 1655, correspondant à Aureilhan et à Tarbes.

Les plus anciens concernent Johanes du Mestre, à propos d'actes notariés d'achat à Aureilhan, en1507, 1514, 1519, 1522, 1527.

De belles journées aux archives de Tarbes en perspective...

Plus tard, à l'occasion d'une visite aux archives départementales de Pau en septembre 2009, nous avons découvert un acte notarié en date du 25.5.1797 (Me Barbet à Lescar), concernant Jeanne Poublan, ayant nommé pour procureur le citoyen Tarride, laboureur, demeurant en la maison de meste, au lieu de Momas.

C'est la deuxième mention de la présence d'un Meste à Momas. Il semble donc que Jean Meste (ou Dumestre), venant d'Aureilhan, se soit d'abord installé à Momas avant d'aller à Morlaàs.

Les recherches d'un contrat de mariage pour ce couple Jean Meste x Thérèse Nabos restent infructueuses.




Auteur : Michel Meste.      Pages réalisées avec Kompozer.