Le site de généalogie de Catherine et Michel Meste



Surcouf à l’horizon



Les exploits des corsaires malouins et de Quimper Corentin ont rempli ma petite enfance. L’Angleterre n’était que la perfide Albion : n’étions-nous pas cousins du corsaire Surcouf (portrait ci-dessous) ? Adulte, cet engouement est un peu passé, bien que mes enfants m’en aient entendu parler quelquefois.
C’est récemment que l’idée m’est venue de mettre au clair l’existence de ces liens avec les Surcouf. Ils ne sont pas du tout évidents. Naturellement, il fallait partir des ROBERT de Dinan. 
Surcouf

La piste Chevalier


Mon trisaïeul Paul Jean Marie ROBERT (SOSA 30), banquier demeurant à Dinan, Place du Champ, est l’arrière-petit-fils de Joseph Chevalier (SOSA 244), mort à Pondichéry le 12/03/1762 lors de la désastreuse campagne de Lally Tollendal contre les anglais. Que faisait ce négociant en Inde à l’époque de la guerre de sept ans ? Les recherches montrent que les Chevalier viennent de Tinténiac, pas de Saint Malo. Cette piste ne pouvait pas conduire à Surcouf.
 
Ma trisaïeule Clémentine PERAL (SOSA 31) est née à Saint Malo. Les cousins germains de mon arrière grand-mère Berthe Robert habitaient Saint-Servan, actuellement quartier de Saint-Malo. Ma grand-mère Madeleine Yvonne Mazier rendait visite à ses cousines, partant à bicyclette sa glace-triple sur le porte bagage : les Sire, Dupont, Chedeville. Voilà les noms dont j’ai entendu parler dans mon enfance,  à côté des Surcouf,  bien sûr.
Dans sa jeunesse ma mère, Simone Deloustal, avait rencontré l’une de ces fameuses cousines au Laos ; elle avait entendu parler de Patrick Surcouf marié à la fille du magnat américain Singer ; cette dame ne se séparait pas de son majordome et de sa femme de chambre. Plus tard, ma mère  a croisé Patrick...
 

La piste Chedeville


Le contre-amiral J.Y. Nerzic, mon frère, a pu me procurer des documents sur Eugène Louis Désiré Chedeville, Lieutenant de vaisseau, qui a péri en 1918 sur le « Léon Gambetta » lors d’un combat au large de l’Italie. Le commandant allemand qui commandait le sous-marin à l’origine du torpillage a écrit un livre dans lequel il décrit la traque du « Léon Gambetta » dans l’Adriatique.
Nous avons la photo de ce courageux marin barbu, mort sans postérité (voir à droite).
Chedeville
L’étude généalogique des Chedeville ne nous rapprochait pas de Saint Malo ni de Surcouf.

Avant de continuer l’étude des cousins germains de Berthe Robert, nous avons exploré les ancêtres malouins de Clémentine Péral. Nous avons déjà raconté la découverte des bourgeois de Saint Malo du temps de François 1er, et leurs liens avec Jacques Cartier.

Chemin faisant, nous avons rencontré Louis Duveau : petit fils de Gabriel Bernardin PERAL (SOSA124), peintre malouin. Sa grand-mère était Charlotte Guyot-Duclos, parente des célèbres navigateurs compagnons  de Bougainville.

 

La piste Dupont

La récolte était fructueuse : Jacques Cartier, Bougainville, Guyot-Duclos et le Léon Gambetta ; mais Surcouf ne répondait pas à l’appel.

C’est notre cousine Annie Dupont-Blas qui nous a donné la solution.

Céline Marie Péral, petite-fille de Gabriel Bernardin, a épousé Auguste Dupont, capitaine au long cours. L’histoire des Dupont, originaires de la Manche mais très vite installés à Saint-Servan, s’inscrit dans celles de Saint-Pierre-et-Miquelon et du Québec. Dans son excellent site  ( http://www.blaquiere.org/ ), Didier Rauline étudie l’histoire des Dupont. Il décrit en particulier les incessants voyages des marins (dont la famille Dupont) entre Saint-Servan, l’Ile Royale et Saint-Pierre. Des mariages ont lieu entre les enfants de ces marins, quelquefois aussi corsaires : les Letourneur, Malvilain, Rosse, Debon... Les Surcouf font partie de ces marins. C’est par les fils de Noël Surcouf, frère cadet du célèbre corsaire Robert Surcouf, que l’on  trouve les liens avec Auguste Dupont, décrits ci-dessous :

 1) Jenny Debon

La mère de Auguste Dupont, Zélie Rosse, était la cousine germaine de Jeanne Caroline Debon, dite Jenny, femme de Auguste Charles Eugène Surcouf, fils de Noël Surcouf.

 2) Amélie Rosse

Le grand-oncle d’Auguste : Benjamin Dupont, marin lui aussi, avait épousé sa cousine Perrine Charlotte de Malvilain, dont la nièce Amélie Marie Rosse épousa Eugène Désiré Surcouf, autre fils de Noël.

Patrick Surcouf, marié à Yvonne Singer, est l’arrière petit-fils d’Amélie Marie Rosse.

En conclusion, les descendants d’Auguste Dupont et de Céline Péral sont donc les cousins de Patrick Surcouf.  Les descendants de Jean Marie Robert et Clémentine Péral sont cousins des Dupont et cousins par alliance des Surcouf.

 


Auteur : Catherine Meste-Nerzic.      Pages réalisées avec Kompozer.